↑ Revenir à Histoire

Chronologie succinte

Dans cette église, nous sommes au choeur de l’histoire religieuse d’Aire-sur-la-Lys qui s’est souvent confondue avec l’histoire des Pays-Bas méridionaux et du Nord de la France.


. 900 : Fondation d’un castrum sur les bords de la Lys par Baudoin II

1059 : Institution du chapitre de Saint-Pierre d’Aire-sur-la-Lys par Baudoin V

1166 : Consécration de l’église du chapitre

1188 : Philippe d’Alsace octroie à la ville d’Aire-sur-la-Lys la charte de l’Amitié.

1213 : Ferrand de Portugal assiège Aire-sur-la-Lys en vain. Miracle des pains. Instauration du culte de Notre-Dame Panetière.

1490 : Les chanoines décident de construire une nouvelle église, à l’emplacement même de l’ancienne, mais beaucoup plus grande.

1540 : Charles Quint fait sa « joyeuse entrée » à Aire-sur-la-Lys. Il est reçu dans le choeur qui est achevé.

1641 : Sièges successifs d’Aire-sur-la-Lys par les français puis les espagnols. Le transept sud et les chapelles axiales sud sont très endommagés.

1676 : Nouveau siège d’Aire-sur-la-Lys par les français. La salle capitulaire et les chapelles latérales au nord sont détruites par l’incendie.

1710 : Siège d’Aire-sur-la-Lys par les Hauts-Alliés. Les voûtes de la nef et de la tour s’effondrent.

1713 : Le traité d’Utrecht rend la ville d’Aire-sur-la-Lys au roi de France.

1750 : Les travaux de reconstruction de la tour et de la grande nef sont achevés.

1790 : Le chapitre de Saint-Pierre est dissous par décision de l’Assemblée Nationale Constituante.

1794 : L’église Saint-Pierre devient le temple de l’être suprême.

1802 : En application du Concordat, l’église est ré-ouverte au culte catholique.

1829 : L’abbé Edouard Scott est nommé curé de Saint-Pierre. Il le restera jusqu’à sa mort en 1887. Il entreprend de 1833 à 1869 une oeuvre spectaculaire de rénovation de l’église.

1940 : Bataille de chars sur la place Saint-Pierre. Début de l’occupation allemande.

1944 : Bombardement d’Aire-sur-la-Lys. La Collégiale est durement atteinte dans la nuit du 8 au 9 août. Le chœur et les carolles sont détruits.

1954 : Réouverture partielle de l’église au culte.

1980 : L’avancement des travaux permet une réouverture totale.

2004 : Commémoration de 1213. Cinquantenaire de la réouverture de l’église.

2007 : Les travaux de reconstruction sont loin d’être achevés. Il faut assurer l’étanchéité des toitures, consolider la tour et l’édifice tout entier qui a été ébranlé par le bombardement.